Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Dettes personnelles ou professionnelles ? Vous souhaitez obtenir un financement supplémentaire pour un projet d’investissement ?
En tant que gérant d’une SCI (société civile immobilière), il peut s’avérer complexe de trouver une solution adaptée à son projet. financement sci

Qu’est-ce qu’une SCI ?

 

Une société civile immobilière (SCI) est une structure qui permet l’achat et la gestion d’un ou plusieurs biens immobiliers. La SCI ne peut pas exercer une activité commerciale. Son seul but est la réalisation d’objectifs en relation avec l’immobilier. Elle se compose de deux personnes minimums. Elle constitue alors, une personne morale en tant qu’entreprise.

Il existe plusieurs types de SCI : La SCI de gestion ou de location, la SCI familiale, la SCI de jouissance à temps partagé, la SCI d’attribution ou encore la SCI de construction vente. Cependant, nous n’approfondirons pas ces typologies dans cet article.

Plusieurs avantages sont liés à la création d’une SCI. En effet, son cadre légal est peu contraignant. Elle permet d’augmenter des capitaux afin d’accéder à des projets immobiliers et de faciliter certains financements. Si elle permet d’augmenter sa capacité financière, elle permet également de partager les coûts.

Du fait que la SCI détient sa propre personnalité juridique, la protection du patrimoine personnel des associés est l’une des caractéristiques avantageuses de la SCI.

Pourquoi est-ce complexe pour les organismes de rachat de crédits
d’intervenir sur le financement d’une SCI ?

En France, il existe un seul organisme prêteur dans les banques de rachat de crédits qui intervient sur la personne morale de la SCI. En effet, il est très difficile d’appréhender le risque d’une société pour une banque.

De plus, une seule typologie de SCI peut faire l’objet d’un financement auprès de cet organisme, il s’agit de l’activité de location de biens immobiliers comportant 2 biens locatifs minimum déjà loués.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, l’un des critères d’intervention est basé sur la personne morale. Seuls les prêts immobiliers, les découverts bancaires, les dettes fiscales ou de syndic ou encore la trésorerie affectée sont pris en compte.

Les garanties prises sur un financement par voie classique peuvent s’avérer fastidieuses. Le secteur géographique du bien sous garantie se limite au centre-ville et dans les grandes zones urbaines.

Dans un second temps, les banques vont interroger des fichiers comme FIBEN ou ALTARES qui comportent de multiples informations sur la santé financière des entreprises et de leurs dirigeants.

 

Le réméré dans le cadre d’une SCI

De nombreux critères d’éligibilité sont évalués lors d’une demande de financement en rachat de crédits : la typologie de la SCI, le type de créances ou encore la situation géographique du/des bien(s). Dans ces conditions, le financement classique est une solution si tous ces critères sont remplis.

Dans ce sens, APIREM intervient sur les SCI grâce aux solutions de vente à réméré et portage immobilier qui n’ont pas les mêmes exigences. Au contraire, le seul critère requis est que la dette hypothécaire ne dépasse pas 60% de la valeur du bien faisant l’objet du réméré.

De sorte, l’opération de vente à réméré peut être réalisée sur des dettes personnelles ou professionnelles comme sur le patrimoine de la SCI, ainsi que sur n’importe quels types de SCI. Notre objectif unique est de répondre à un besoin ou un projet quel qu’il soit.

 

BON A SAVOIR : La SCI peut être un moyen adapté lors de la sortie de vente à réméré afin de faciliter le rachat du bien grâce à un apport plus élevé.