Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Il n’est pas sans savoir que la période de crise sanitaire inédite par laquelle nous sommes passés, a amené de nombreuses entreprises à prendre des décisions importantes. Pour d’autres, la santé financière de leur société va dépendre des prochains mois à venir. De nombreuses mesures gouvernementales ont été mises en place pour soutenir ces entreprises dans le besoin.

 

La gestion des petites entreprises et des indépendants face à la crise.

Nous savons que la crise sanitaire a impacté particulièrement les très petites entreprises (TPE) ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME). Télétravail, chômage partiel ou fermeture temporaire, à chacun sa manière de réagir face à la situation.

Cependant le chemin sera long avant de retrouver une stabilité financière.  

Effectivement, les chefs d’entreprise se retrouvent dans un cas critique concernant le paiement des charges liées à leur occupation immobilière (bureaux, entrepôts). Selon la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et un témoignage recueilli auprès de 3 000 dirigeants, seuls six sur dix d’entre eux ont pu régler ce paiement. Un dirigeant sur dix reconnait être dans l’incapacité de payer ces charges tandis que 22% ont joui d’un report et 7% d’une annulation complète par le créancier.  

Xavier Douais, vice-président de la CPME précise qu’« Il y a une vraie difficulté qui devient désormais un motif d’inquiétude important. Ces 32 % de dirigeants qui n’ont pas payé vont devoir s’acquitter de leur dette dans les prochaines semaines. Or redémarrer avec une telle dette peut être lourd de conséquences. »  

Comment aider les petites entreprises à traverser cette crise ?

Les entreprises françaises ont donc besoin d’être accompagnées afin de retrouver une situation stable. C’est pourquoi uplan en faveur du commerce de proximité, de l’artisanat et des indépendants a été décidé par le Gouvernement français. 

Il s’axe autour de 4 grands principes.  

  • La protection des commerces de proximité, artisans et indépendants pendant la crise sanitaire 
  • Le soutien de la trésorerie  
  • La redynamisation des commerces de proximité dans les territoires 
  • La numérisation des TPE

Toutefois, un autre acheminement peut également permettre aux TPE et PME de sortir la tête de l’eau : Le Portage Immobilier
Le délai moyen de déblocage des fonds d’une opération s’établissant à 23 jours, le portage immobilier s’inscrit dans le top 3 des solutions les plus rapides pour récupérer des liquidités rapidement. 

En période de santé financière délicate, il est primordial pour Apirem d’apporter à ses clients professionnels, une solution menant à bien chaque projet :

  • Investissement
  • Injection de fonds propres en compte courant
  • Financement de fond de roulement
  • Dettes fiscales
  • Achat de matériel 
Apirem pexels-karolina-grabowska-4467683-e1608121496668-400x250 L'impact de la crise sanitaire sur les TPE et PME

Soulte : Que désigne ce terme ?

On parle de soulte lorsqu’il y a un partage (divorce, succession, indivision). Par exemple, lorsqu’un individu veut « racheter la part » d’un bien immobilier acquis avec une autre personne. En somme, c'est cette part que l’on nomme “soulte”....