Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour
logo-apirem

Quelles sont les conditions pour vendre son bien en réméré ?

La vente à réméré est une solution immobilière à destination des particuliers ou des professionnels. Ces derniers peuvent vendre leur bien immobilier à un investisseur tout en continuant d’occuper le logement.  

Par ailleurs, ils ont la possibilité de racheter leurs biens au terme de l’opération. Il s’agit d’une vente temporaire permettant d’obtenir des liquidités rapidement et plus facilement que par l’intermédiaire des établissements de prêt classiques. 

Toutefois, la vente à réméré s’effectue sous certaines conditions qu’il est important de respecter afin de ne pas prendre de risques inconsidérés. Ceux-ci, pourraient mener à une perte de son logement et à une issue très précaire de l’opération.  

Qu’est-ce que la vente à réméré ? 

La vente à réméré est un acte de vente avec une faculté de rachat signé entre un propriétaire vendeur de son bien et un investisseur.  

À la différence d’une vente classique avec changement d’occupant, le vendeur peut continuer d’habiter son bien en contrepartie d’une indemnité d’occupation contractualisée au moment de la vente.  

Au terme de l’opération, dont la durée s’établit légalement à cinq ans, le vendeur peut racheter son bien et recouvrer sa propriété. 

Pour un vendeur, l’objectif de la vente à réméré est d’obtenir une somme d’argent rapidement afin de rembourser des dettes :  

  • Prêt immobilier 
  • Prêt hypothécaire 
  • Prêt à la consommation 
  • Fichage bancaire 
  • Rachat de crédit refusé 
  •  

    Ainsi que d’assainir sa situation financière ou bien d’obtenir des liquidités afin de financer un projet. 

    Pour un investisseur, qui peut être un particulier ou une société spécialisée dans ce type d’opération comme APIREM, l’opération est un moyen d’engranger des revenus par le biais des indemnités versées et des intérêts établis. 

    Les différentes étapes d’une vente à réméré 

    La vente à réméré est une opération immobilière qui répond à des critères et des étapes précises qui doivent conduire à la réussite du projet. 

    Premièrement, un propriétaire d’un bien dans une situation financière précaire ou en recherche de liquidités pour financer un projet et qui n’a pas accès aux solutions de prêt classiques peut se tourner vers un organisme spécialisé. 

    Il lui cède alors son bien immobilier d’une manière temporaire avec une possibilité de rachat.  

    Le contrat établit les modalités de l’opération avec la valeur du bien pour l’achat, le montant des indemnités d’occupation, le taux de référence du crédit et les frais appliqués. Le contrat est ensuite signé devant un notaire. 

    Une fois le contrat signé, le vendeur peut régulariser sa situation financière personnelle. Le notaire lors de la transaction peut récupérer les fonds destinés au recouvrement des dettes et réaliser l’opération de payement auprès des créanciers. 

    Lorsque la situation du vendeur est régularisée et que ses finances sont en ordre, celui-ci peut reprendre la possession de son bien grâce à sa faculté de rachat. Le vendeur doit donc retrouver une situation financière saine et stable afin par exemple de contracter un nouvel emprunt bancaire.  

    C’est pour cette raison que les conditions d’accès à la vente à réméré doivent être précises et strictes. 

    Les conditions pour accéder à une vente à réméré 

    La vente à réméré permet donc à des personnes qui ne sont pas éligibles auprès d’autres organismes pour diverses raisons (âge, retraite, maladie, situation financière) d’accéder à cette solution de vente avec faculté de rachat. Ainsi, APIREM peut répondre au besoin du client et proposer une sortie du réméré dans les meilleures conditions. 

    Dans les faits, la vente à réméré est destinée à tous les propriétaires sans limite d’âge ni de revenus. La vente à réméré constituant une vente temporaire, le vendeur doit bien sûr être propriétaire. 

    Parmi les conditions essentielles à l’accès à la vente à réméré, il y a le ratio hypothécaire, l’importance de la valeur du bien ainsi que le montant des dettes à restituer est donc un facteur clé.  

    En effet, le bien faisant l’objet du réméré, le capital restant dû sur le bien ne doit pas dépasser 60% de sa valeur. 

    La situation du vendeur est elle aussi un élément capital. Cependant, ce facteur ne compromet en aucun cas l’acceptation du dossier. Cette information va permettre de savoir si le propriétaire sera en mesure de pouvoir racheter son bien. Il pourra soit faire un prêt immobilier soit le vendre à une tierce personne. 

    Toutes ces informations permettent de remplir l’étude de faisabilité, un document qui va par la suite être transmis à nos partenaires institutionnels pour répondre à votre besoin. 

    En résumé, pour réaliser une vente à réméré, vous devez : 

    • Être propriétaire d’un ou plusieurs bien.s  
    • Le montant du prêt immobilier doit être inférieur ou égal à 60% de la valeur du bien 

    Si ces conditions sont remplies, la vente à réméré est une solution avantageuse pour le vendeur. L’opération lui garantit un financement rapide, facile et discret afin de régulariser sa situation financière ou financer un projet.  

    Tout savoir sur le prêt viager hypothécaire 

    Tout savoir sur le prêt viager hypothécaire Souvent peu connu du grand public, le prêt viager hypothécaire est un moyen relativement facile d’obtenir un financement auprès d’un établissement financier ou bancaire, pour peu qu’on soit propriétaire. Comme son nom...